Alimentation et perte de cheveux

ALIMENTATION ET PERTE DE CHEVEUX

Dès qu'une perte de cheveux plus ou moins importante apparaît, le premier réflexe de beaucoup d'entre nous est d'utiliser des produits d'application externe.

Est ce vraiment la solution ?

L'alimentation joue un rôle très important dans le soin des cheveux.

LES ÉLÉMENTS ESSENTIELS

La kératine est l'un des constituants principaux du cheveu et sa synthèse se fait à partir de protéines, de soufre et de zinc. Du fer est nécessaire à l'oxygénation des racines et les follicules pileux ont besoin de vitamines du groupe B.

→ Sources :

• Protéines : Viandes/Poissons/Oeuf, fromage, légumineuses (fèves et haricots, lentilles, pois secs)

• Soufre : Viandes/Poissons/Oeufs, fruits de mer, alliacés ( ail, échalote, ciboulette, oignon, poireau), crucifères, noix, amandes, noisettes

• Zinc : Huîtres, foie, viande rouge, oeuf, poissons et crustacés, pain complet, légumineuses (fèves et haricots, lentilles, pois secs), fruits secs

• Fer : Boudin, foie, moules, oeuf, dinde, tofu, haricots de soya, haricots blancs, lentilles, épinards, flocons d'avoine

Le fer est mieux absorbé par les apports alimentaires directs que par les médicaments supplétifs.

Le fer contenu dans les végétaux est 5 fois moins absorbé que celui contenu dans la viande.

• Vitamines B : Levure de bière, céréales, champignons, choux-fleur, noix

ATTENTION AU STRESS !

Le stress affecte l'état de nos cheveux.

Le stress acidifie notre organisme. Pour neutraliser l'acidité, l'organisme a besoin de minéraux.

STIMULER LA CIRCULATION

Les follicules des cheveux ont besoin d'un bon apport sanguin.

Voici les plantes stimulant la circulation sanguine :

• Ginkgo (Ginkgo biloba)

• Gotu Kola (Hydrocotyle asiatica)

• Hibiscus (Hibiscus sabdariffa)

• Romarin (Rosmarinus officinalis)

EN CAS DE PROBLÈME HORMONAL

La chute des cheveux peut être provoquée par un déséquilibre hormonal au niveau du cuir chevelu, lorsque l'hormone DHT (DiHydroTestostérone) se trouve en trop grande proportion.

Certaines plantes peuvent réduire la synthèse de DHT par l'organisme :

• La racine d'ortie (Urtica dioica)

• Le palmier nain (Chamaerops humilis)

• Le prunier africain (Pygeum africanum)

Facile à trouver, peu dispendieuse et simple à consommer, la graine de citrouille peut être aussi efficace à raison de 2 cuillères à soupe bombées de graines par jour.

La fève de soya et ses dérivés (tofu, tempeh...) inhibent également la formation de la DHT.

Par ailleurs, la perte de cheveux "en talles" est parfois causée par une variation hormonale soudaine, due à un événement intense ou un traumatisme quelconque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 30/04/2014